La Manufacture d'armes de Châtellerault : 200 ans d'existence

Célébration d'un lieu marquant du territoire Célébration d'un lieu marquant du territoire

Ce site industriel historique a été une véritable passerelle vers le Grand Châtellerault d'aujourd'hui avec ses industries à la pointe de la technique.

De nos jours, c'est la patinoire, le conservatoire de musique et de danse, l'école nationale de cirque, l'AFPA et le musée qui modèlent La Manu.

La Manu, un lieu de rencontre des savoirs d'hier, d'aujourd'hui et de demain.

 

Le saviez-vous ? Le saviez-vous ?

Retour

La Patinoire

La Forge devient La patinoire

Avant

Le bâtiment de la patinoire actuelle faisait partie d'un ensemble de forges où était façonné le métal, soit pour la fabrication des lames des armes blanche, soit pour les canons des armes à feu. Les prermières forges sont construites lelong de la Vienne dans les années 1820.

Ce bâtiment est édifié dans les années 1860 pour augmenter la production face à l'afflux de nouvelles commandes, en particulier le début de la production du fusil Chassepot. Il est construit en pierres et couvert d'une charpente métallique très légère, couverte d'ardoises.

Maintenant

Dans les années 1970, lorsque la Ville rachète une partie du site, l'ancienne forge est transformée en patinoire. D'autres bâtiment de forge sont détruits sur l'actuelle place des Résistants de la Manu.

En 2013-2014, l'édifice est restauré, une ancienne travée sur le mur nord est détruite et une extension contemporaine est réalisée dans des matériaux rappelant le vocabulaire industriel du site. Le long de la Vienne, l'espace vitré est préservé et étendu, pour permettre un beau point de vue sur la rivière depuis l'espace accueil-détente.

La patinoire est baptisée "La forge", en lien avec sa fonction passée. Un site dédié au feu, remplacé par la glace !

 


Envie de télécharger ? Envie de télécharger ?

► Utilisez le clic droit de la souris sur la vidéo et choisissez l'option "Enregistrer la vidéo sous..."